3 déc. 2010

Le statut JEI mis à mal

La R&D française vient de prendre un gros coup dans l'aile.
Le statut JEI (jeune entreprise innovante) qui a permis de créer des milliers de startup en France, pays qui est de ce fait devenue en quelques années  le leader européen dans l'innovation dans le secteur TIC, vient en effet d'être sérieusement raboté.
En résumant brutalement, au bout de 4 ans d'existence d'une société ayant acquis le statut JEI, et tous les avantages fiscaux qui vont avec (exonération de certaines charges sociales pour le personnel R&D, crédit impôt recherche), ce statut n'aura quaqsiment plus d'intérêt, ou nettement mois. 

Or à cette échéance, les TPE sont encore en plein décollage, sachant que les 1ères années sont passées à finaliser leur innovation, puis ensuite à la commercialiser. En les privant à cette échéance de cet avantage, sachant le faible nombre de business angels et fonds d'amorçage en France (10 fois moins qu'au Royaume Uni, pays de taille comparable, en terme de fonds recueillis ...), cela revient à couper l'arrivée de carburant d'un avion en phase de décollage.
Le risque:  Des milliers d'emplois de R&D perdus en France,  pour une économie directe négligeable (50 millions d'Euros pour l'Etat, liés à ces avantages) et une perte globale énorme toujours pour l'Etat (environ 1 500 millions d'euros sur 2 ans ((rentrées de TVA, investissements des start-ups dans l'économie, ..).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire