24 janv. 2012

Free une facture salée pour la France !

Tous les opérateurs vont être obligés de s’aligner sur les tarifs de Free Mobile. Cela entraînera une baisse du chiffre d’affaires et des marges des opérateurs, qu'il faudra bien compenser, soit sur le volume des investissements, soit sur la masse salariale.
La révolution déclenchée au niveau tarifaire par Free (pas de révolution en terme d'innovation, juste sur les prix) aura donc de sérieux dégats collatéraux et outre les salariés des concurrents de Free, le principal perdant sera ... l'état français.
Selon l’Arcep, le chiffre d’affaires global du mobile en France était de 20,9 milliards d’euros en 2010. En 2011, les seuls appels ont représenté environ 14 milliards d’euros dont 2,6 milliards de TVA.
Si les tarifs baissent effectivement de moitié, le manque à gagner lié à La TVA sera de 1,3 milliard pour l’Etat.  ...  certe compensée au moins pour moitié par d'autres dépenses soumises à TVA.  Perte nette à ce niveau pour l'état d'environ 700 millions d'euros par an.

Il faudra y rajouter la baisse de la portion imposable des bénéfices des opérateurs concurrents (relativement faible du fait des opérations comptables complexes qui exonèrent une bonne part de cet impot),  et surtout l'augmentation des coûts liés aux quelques 100 000 suppressions d'emploi (ou non remplacement de poste), et qui eux ont peu de chance d'être compensés à court terme vu la dépression actuelle du marché du travail en France.   Ces 100 000 pertes sèches d'emploi sont évaluée à 3 millairds d'euros de surcout pour la France
Au total, l'arrivée de Free se soldera donc par une ardoise annuelle d'environ 3,7 milliards d'euros, soit  plus de 2 fois plus que le chiffre d'affaire annuel actuel d'Iliad, la maison mère de Free.   
S'il s'agit d'une bonne nouvelle pour quelques centaines de milliers de clients, l'arrivée du low cost dans la téléphonie mobile, comme dans les autres secteurs économiques d'ailleurs, est globalement une très mauvaise nouvelle pour la France


Pour me contacter:
Profil de Ghislain Moncomble sous Viadeo.
Ghislain Moncomble sous Google+
Ghislain Moncomble Profil Linkedin
Mon profil sous Twitter
Ghislain Moncomble sous Facebook

Aucun commentaire:

Publier un commentaire