18 déc. 2013

Des levées de fond par start-up 30 fois plus élevées aux USA qu'en France !

Une infographie intéressante trouvée ici sur le journal du Net.
On y apprend qu'en moyenne, une start-up américaine ayant réussi a lever des fonds (y compris en amorçage s'entend):
*  Lève en moyenne (il y a bien entendu de fortes disparités) 41 millions de dollars (31,5 millions d'euros)
*  Des sorties (rachats ou entrée en bourse) d'un montant moyen de 243 millions de dollars  (187 millions d'euros), moyenne là également avec des disparités encore plus fortes puisqu'un bon nombre d'entre elles font faillite et ne sont donc pas rachetées, ou alors pour pinuts.

Aucun chiffre récent n'est fourni par la France.   En 2005 (je sais cela date), un rapport de feu l'ANVAR indiquait que le montant moyen des fonds cumulés levés par les start-ups du domaine IT en France ayant réussi une 1ère levée de fonds atteignait 600 000 euros.
Certes, ce rapport date et exclue par rapport à l'étude mentionnée ci dessus les start-ups de la bio-technologie par exemple (bien que l'étude ci dessus viennent de Crunchbase où ces dernières sont peu représentées), mais il y a fort à parier que les rapports aient peu varié.
An admettant en étant large qu'avec l'inflation ce chiffre atteigne désormais 1 millions d'euros en France (c'est la version optimiste ...) cela resterait 31 fois moins que leurs concurrentes américaines.

Par contre, je n'ai pu obtenir aucun chiffre sur les valeurs des sorties pour lesdites start-ups en France. Mais les rapports sont sans doute en ligne avec ceux des levées de fonds ...

Et quand on sait que ramené au même niveau de PIB, et en incluant pour la France les aides de l'organisme para-public Oséo coté amorçage,  6 fois moins de start-up lèvent des fonds en France, on voit le gouffre qui nous sépare des meilleurs.
Et au final cela se traduit au bout de 10 ans par environs 2 millions d'emplois high tech directs supplémentaires aux USA contre environ 15 000 supplémentaires en France (emplois créés par les nouvelles start-ups ayant levé des fonds s'entend, ... pas emplois créés par le secteur IT dans son ensemble).  En ramenant à un niveau de PIb équivalent,  200 000 emplois nouveaux directs auraient ainsi été créés en France, et 600 000 nouveaux emplois en comptant les emplois indirects générés.

Il faut dire qu'en France, notre gouvernement fait tout pour empêcher ces levées de fonds, avec des lois défiant tout bon sens économique comme les surtaxations de plus-values qui ont lancé le mouvement des pigeons il y a 1 an...



Pour suivre l'auteur:
Contactez Ghislain Moncomble sur Viadeo.
Ghislain Moncomble sur Google+
Ghislain Moncomble Profil Linkedin
Profil Twitter de Ghislain Moncomble
Ghislain Moncomble sur Facebook

Aucun commentaire:

Publier un commentaire