19 mai 2014

Le scandale Alstom: la société peut rester indépendante ... sauf selon son PDG

La nouvelle a surpris tout le monde il y a 3 semaines: Un des fleurons technologiques français, Alstom est en vente.
Ou du moins quasiment en vente car quand on parle de mise en vente de 70% de l'activité, c'est qu'on se vend entièrement. Bref en simplifiant, Alstom n'est pas rentable, n'a plus de trésorerie, et il faut se vendre à l'étranger.

Et personne ne le savait avant que la nouvelle d'une vente de 70% de l'activité ne fuite dans la presse. Et depuis tout le monde politico journalistique, qui n'a jamais vraiment brillé par sa compétence en économie, se fend de déclarations totalement tranchées pour savoir quel sera ... le meilleur acheteur pour la France.

Reste à savoir d'abord pourquoi personne ne s'était rendu compte de cette situation catastrophique.
Et là au moins c'est facile: le chiffres publiés sont bons: le chiffre d'affaire est en hausse certes faible mais notable, le résultat d'exploitation est très significatif et en hausse et même le résultat net est conséquent. Quand à la dette de la société, elle est en baisse.

Bref sur le papier et du point de vue économique, le bilan de la société est bon. Et au niveau de la trésorerie, même son PDG reconnaît qu'il n'y a pas le feu.

Et même d'ailleurs les acheteurs soulignent la qualité des actifs en vente: de 11 à 13 milliards d'euros en cash selon les acteurs, et sans compter ni valoriser les actifs fournis au reste d'Alstom (les 30% qui resteront): par exemple toute la filière rail de Siemens ... rien que cela. Bref au minimum 15 à 16 milliards au minimum en tout. Des multiples qui se rapprochent plus d'une société Internet que du bric and mortar.

Vous l'avez compris, pour tout le monde (je n'inclue pas dans ce terme le gouvernement actuel), Alstom est une très belle entreprise et une très bonne affaire ... Les géants sont prèts à se battre pour elle.
Quant à l'urgence d'une vente ... elle n'est visiblement l'opinion que d'une personne, son PDG Kron, contre l'avis de tous les experts économiques donc (je ne parle pas de ceux financés par Alstom, ni de ceux financés par GE ou Siemens dont je comprend très bien l'intérêt ...).

Le plus surprenant est qu'il a fallu 3 semaines pour qu'un 1er journal s'en rende compte.
Quand à son PDG, le sieur Kron se voit bien à la retraite après cette opération: il a ainsi déclaré que suite à la vente de la partie énergie, le petit bout d'Alstom restant n'aura plus forcément besoin de ses services.
Pourquoi ?
Plus digne de lui ou bien compte t-il récupérer une bonne retraite chapeau ? J'espère que cette dernière ne sera pas en tout cas une part de la transaction sous forme de bonus ...

Pour contacter l'auteur:
Suivez Ghislain Moncomble sur Viadeo.          Ghislain Moncomble sur Google+

Ghislain Moncomble Profil Linkedin                     Profil Twitter de Ghislain Moncomble

Ghislain Moncomble sur Facebook

Nouveau:
Via le réseau professionnel français Amplement    et
Via le réseau professionnel avec vidéo Csisimple

Aucun commentaire:

Publier un commentaire