17 juil. 2007

Historique et émergence des vidéos autoproduites

La définition principale de l'autoproduction de vidéos (cf mon précédent article) exclue les productions de la sphère privée des années 1960 à 1980: Malgré la sophistication des caméras de cette époque, il y avait alors une dissociation de la phase de "tournage" proprement dite (les prises de vue et de son) et de celle de réalisation du film par un laboratoire spécialisé. L'autoproduction n'a donc été strictment possible que quand les équipements ont intégré les phases de tournage et de réalisation, avec l'avènement des premiers caméscopes. Mais même avec ces premiers caméscopes, la seconde partie de la définition des vidéos autoproduite n'était pas vérifiée, puisque ces vidéos avaient vocation (en dehors des vidéos réalisées par des sociétés dont il s'agissait du métier) à rester dans la sphère privée.
Logiquement, l'envol des vidéos autoproduites a été très liée à l'envol des accès réseaux à haut débit, d'abord sur les réseaux fixes, puis sur les réseaux mobiles, qui ont tout deux exploqé en terme de débit et de nombre d'abonnées à partir des années 2000. Une très forte demande de partage de ces vidéos, conjuguée à une très forte demande en terme de consultation de celles ci par des tiers, ont permis de multiplier de nouveaux services et micro marchés allant dans le sens d'une véritable explosion des autoproductions:D'un coté multiplication de la simplicité de l'autoproduction par une variété de plus en plus grande d'équipements, des caméscopes aux Webcams en passant par les terminaux mobiles, qui permettent de produire désormais directement des vidéos pouvant être enregistrées sans autre opération qu'un simple déplacement de fichiers sur un disque dur d'ordinateur, voire pouvant être directement diffusées vers des tiers comme dans le cas des terminaux mobiles.De l'autre des outils de montage de plus en plus simples et de moins en moins cher, voire gratuits, qui permettent désormais à un grand nombre d'amateurs de les utiliser pour donner un aspect professionnel à leurs vidéos.
Enfin, des plateformes de partage sur Internet (Youtube, Dailymotion, metacafe, ...), apparues pour les premières en 2004 et qui comptent déjà parmi les principales audiences du WEB, permettent désormais à chacun de faire héberger et partager leurs vidéos avec le plus grand nombre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire