14 mars 2008

Les banques frileuses auprès des PMEs ?

Non sans blague ?
Pour une fois qu'un grand quotidien national souligne le problème sans langue de bois dans un très bon article qui commence à circuler parmi les start-up, il fallait tout de même le souligner.

L'article s'alarme du fait que le taux de prêts aux PMEs a fortement baissé en France depuis Octobre, alors qu'il était déjà à un taux ridiculement bas ! Pour parler comme tout le monde, cela signifie ni plus ni moins que ces sociétés n'arrivent du coup pas à se financer.

Et l'article souligne le fait que plus la société est considérée comme innovante, plus les banques en ont peur ! Elles veulent bien gérer leur argent quand ces PMEs en ont, mais surtout pas leur faire de prêt... Bref l'adage "on ne prête qu'aux riches" a vécu. Il faudra désormais s'habituer à dire "on ne prête qu'aux héritiers des riches" s'ils sont toujours riches bien entendu (moins risqué c'est sûr).

La plus petite société citée (et la seule que je connais) est Baracooda (leader mondial dans son domaine quand même, déjà financé par le capital risque, 40 personnes et rentable ...). Les autres PMEs sont bien plus importantes, jusqu'à 2000 personnes pour l'une d'elles (mais qui a le gros inconvénient au niveau des banques ... d'exporter ...

Il est certain qu'avec une aide financière massive de ce type, le déficit commercial français va se réduire, la part de la high tech dans le PIB français va croitre, ...

Et je suis inquiet pour nous autres les TPEs. Moi qui croyait naïvement qu'une fois que ma société d'automates de production vidéo on aurait atteint l'équilibre, les banques nous dérouleraient le tapis rouge ... Et bien non, même pour les étapes ultérieures, il faudra se résoudre à 5 ou 10 fois moins de financement que les start ups américaines. Pas étonnant qu'une start up de taille mondiale sur 100 soit européenne dans de telles conditions.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire