26 juin 2013

Revue de presse des actualités de la semaine - Hors high tech

Economie internationale d'abord.
* En Allemagne, Angela Merkel, en campagne électorale  annonce le programme économique le plus social démocrate de l'histoire allemande, pour un gouvernement de droite s'entend. Avec des mesures comme le contrôle des loyers de location, des minimas salariaux sectoriels, ...   De quoi couper l'herbe sous le pied de la gauche allemande et redonner un peu de muscle aux exportations de  ses partenaires commerciaux, dont la France. Et ceci du fait de la bonne santé de l'économie allemande et sans renier sur ses principes puisque l'équilibre budgétaire restera respecté, et que pour la 1ère fois depuis 20 ans, le pays commencera à rembourser sa dette ...

*  Au Brésil les manifestations du fait de la crise se poursuivent. 
Dur retour sur terre après l'ère faste de l'ex président Lula. Pour rappel, sa "recette" consistait en une politique très libérale vis à vis des investisseurs internationaux (dérugulation à marche forcée sur les investissements au Brésil,  lévée des droits de douanes sur les importations (suppression du protectionnisme donc), valorisation des nouveaux riches en les incitant à rester investir au Brésil (à cette époque d'il y a moins de 2 ans, le Brésil annonçait fièrement 2 nouveaux millionnaires par jour !)  et réinvestissement des exédents liés au développement induit (moyenne de +5 à +7% par an) dans le remboursement de la dette d'une part, la politique sociale et la lutte contre la pauvreté.d'autre part.  Une recette 100% gagnante.
A Lula a succédé la présidente actuelle qui a parié sur le protectionnisme, la sur-taxation des riches, et un dérapage budgétaire.  Bref une politique à la Hollande matinée de Montebourg, avec à la clé un arrêt brutal des investissements étrangers, un début d'exode fiscal massif, une dette qui explose, et une croissance en chute accélérée, qui a rejoint cette année celle de la France (entre 0 et 2% pour être optimiste pour le Brésil).

France
*  La France annonce un déficit record pour 2013, soit plus de 80 milliards au lieu de 60 planifiés.  Mais ce n'est pas la faute du gouvernement. Et surtout on commence à faire des économies au niveau budgétaire ...
Les impôts, malgré un relévement drastique ont rapporté beaucoup moins que prévu, tandis que les dépenses ont augmenté de plus de 10 milliards (le début des économies, c'est qu'il était prévu d'augmenter les dépenses de 12 milliards ...).  
La croissance ne devrait pas dépasser les 0% (sic) sauf si la note de la France est dégradée.

*  3 causes de cette dégringolade française ont été recensées par le gouvernement:  l'ancien gourvernement bien entendu, l'Europe (comme d'habitude, ils tentent de nous imposer un équilibre budgétaire, ces salauds ...) et la fraude fiscale.
*  Pour contrer cette dernière, un projet de loi, qualifié par les journaux européens (non français) comme l'un des plus liberticides depuis ceux du gouvernement de Vichy, a été proposé par Mme Taubira.
Extrait de ce projet de loi qui se passe de commentaire:  " Il est proposé de prévoir la possibilité pour l’administration fiscale de recourir à tout mode de preuves, y compris illicites"
Heureusement, le conseil constitutionnel veille, et au pire, on aura un bon rappel à l'ordre de la CEE sur le respect de la démocratie, mais on voit la mentalité ...
Lire ici ce qu'en pense h16 Free
Le projet de loi sinon prévoit des sanctions très lourdes, allant jusqu'à l'expropriation complète (vous avez bien lu) de ceux qui fraudent, surtout en cas d'excil fiscal.
NB:  Je me permet de rappeler que du fait des lois sur la libre circulation des hommes, marchandises et capitaux en Europe, si vous décidez de vous établir en Belgique ou au Luxembourg, vous ne serez plus en situation de fraude fiscale...

*  Bien entendu, cette loi ne s'appliquera pas aux députés et autres personnes élues de la République.  Eux sont au dessus de tout soupçon ...  En clair la loi sur la transparence, suite à l'affaire Cahuzac a accouché d'une souris.  On poura consulter les comptes de nos députés, mais pas les divulguer. 
Et si vous voulez les consulter, ce sera en préfecture only.  Avec contrôle d'identité et historique bien conservé  (et sans aucun doute, mais ne sera jamais avoué votre dossier transmis aux services fiscaux pour un bon contrôle aléatoire et vous apprendre ce qu'est la démocratie à la française).

* Affaire Méric.  L'extrême gauche doit encore revoir sa version de l'affaire. 
Version 1:  Une agression politique violente de Skinheads sur un groupe de sympatiques gens de l'extrême gauche,
Version 2: (après audition des 1ers témoins):  Le groupe d'extrême gauche a insulté les Skinheads lors d'une vente privée, et ces derniers qui n'avaient pas répondu aux insultes les ont attendu dehors pour se venger.
Version 3 (après audition des témoins dehors):  Le groupe d'extrême gauche est sorti en 1er, donc les skinheads ne pouvaient les attendre dehors
Dernière version en date (après visionnage d'une caméra à ras de terre):  Le groupe d'extrême gauche a déclenché la bagarre à la sortie. 
Au final un jeune homme est décédé.  Un beau gachis et  de quoi donner de l'eau au moulin à ceux qui pensent de extrême gauche ou droite, c'est pareil.


Pour suivre l'auteur:
Contactez Ghislain Moncomble sur Viadeo.
Ghislain Moncomble sur Google+
Ghislain Moncomble Profil Linkedin
Profil Twitter de Ghislain Moncomble
Ghislain Moncomble sur Facebook

Aucun commentaire:

Publier un commentaire