19 sept. 2013

Pixinkod, les codes 2D originaux en alternative aux QR-codes

Les QR-codes envahissent notre quotidien et on les retrouve désormais un peu partout, aussi bien dans les publicités des magazines que dans les vitrines des magasins ou sur des cartes de visite.

Il faut dire qu'ils sont bien pratiques, puisqu'il suffit de les scanner avec votre Smartphone, et hop, vous vous retrouvez sur la page Internet du produit ou évènement en question.

Sauf qu'il faut bien avouer qu'un QR-code, c'est moche, et que quelque chose de moche dans le domaine de la communication visuelle,  ce n'est pas top.

Heureusement, il y a une alternative, et cette alternative c'est Pixinkod.

Et pour mieux définir Pixinkod,  quoi de mieux que de montrer ce que cela donne par quelques images.   Ci dessous vous voyez à gauche un QR-code classique,  et à droite son équivalent en Pixinkod.    Pour des fonctionnalités identiques,  la différence est évidente:  c'est beau !



Pas besoin de longs discours donc, la startup Keykod créée en 2011 à Arras (Nord) qui est à l'origine de Pixinkod, s'est spécialisée dans la création de code 2D originaux dédiés au marketing et à la publicité pour les entreprises, et leur grand atout est d'avoir réussi de réaliser des codes 2D beaux et bien designés !   En voici un autre exemple ci dessous, avec un logo intégré dans le code.  Cela change tout bien entendu !





Ces code-barres 2D innovants, et sans contact comme tous les codes 2D sont un format qui intègre des visuels sans limite de surface directement sur le code.  La résolution de cette problématique de dimension est fondamentale dans la communication visuelle, et ce alors que les technologies pré-existantes s'appuyaient sur un format figé (un carré avec le code 2D intégré en général).

Grâce à sa solution, tout en conservant les atouts des codes 2D (un simple scan et on tombe sur la page Internet voulue), Pixinkod permet de libérer les créatifs de la communication visuelle.
En particulier, cette solution s’adapte automatiquement au format de l’image suivant sa taille et sa forme, grâce à son module de création et génération sur notre site internet.

En bref, grâce à Pixinkod, les codes 2D sont enfin exploitables dans la communication visuelle !

Bravo donc et nous espérons un grand succès à cette solution !   Un dernier exemple en passant pour montrer le potentiel à ceux qui en doutent ...
http://pixinkod.com   Pixinkod:  les codes 2D enfin exploitables dans la communication visuelle !



Pour suivre l'auteur:
Contactez Ghislain Moncomble sur Viadeo.
Ghislain Moncomble sur Google+
Ghislain Moncomble Profil Linkedin
Profil Twitter de Ghislain Moncomble
Ghislain Moncomble sur Facebook

5 commentaires:

  1. Et les gens, voyant une image ressemblant à un QR code, vont sortir leur scanner habituel... ça ne marche pas. Perdu...

    Tout format différent du QR code qui implique de faire télécharger une nouvelle application est vouée à l'échec.
    Le QR code est libre, les scanners sont répandus sur toutes les plateformes. Un autre format ne s'imposera pas.
    Utiliser autre chose que le QR code pour du marketing ou toute application "ouverte" (destinée au grand public) est un non sens, c'est aller droit dans le mur !

    Si vous voulez quand même tenter l'aventure. Le "Vous devez télécharger notre application spéciale pour scanner ce code" devra être aussi gros (voire plus) que le code lui-même.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je suis d'accord et pas d'accord à la fois.
    Il est beaucoup plus facile de détecter les causes d'échec potentielles d'un nouveau service que de le pousser. Et si le nouveau service échoue, ce qui arrive dans 80% des cas certes, il suffira de dire "je l'avais bien dit". S'il marche, et bien on vous aura oublié de toute façon ...
    Ici, Pixinkod résoud un des gros problèmes du QR-code et ont donc un facteur clé de succès potentiel. Par contre, effectivement ils ont un énorme désavantage, à savoir la base installée des scanners de QR-code, qui forcément sera plus grosse que le code lui même (mais une application de scan de QR code classique est elle même environ 7000 fois plus grosse qu'un QR code pris isolément - là n'est pas le problème: une fois installée, on peut la réutiliser n fois).

    Ceci dit ce n'est pas la seule société devant pour percer combattre un grand parc installé. C'est aussi le cas de tous ceux qui lancent de nouveau réseaux sociaux thématiques (pas de base d'abonnés, pas de notoriété au début, ...) ou de nouveaux sites d'annonces. Et 95 % d'entre eux échouent, certes, mais les 5% nouveaux font les stars de demain ...

    Arriveront ils à percer donc ? Nul ne le sait - il faudra attendre 3 à 4 ans pour le savoir, mais ils ont une petite chance, surtout si on parle d'eux ... et comme je trouve l'idée bonne, j'en parle

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, Effectivement le défi est de taille pour ce format mais l'idée est intéressante, puisque le logo de grande taille permet une identification rapide sans avoir à obligatoirement scanner le code, ce qui est un bon point pour la sécurité éventuelle (on ne sait jamais exactement ce qu'il y a derrière un code anonyme)
    J'ai cherché un peu et installé leur application Pixinkod (facile à trouver et gratuite) grâce à la signature qui apparaît sous le code et je me suis rendu compte que cette application est en fait multi-formats et intègre l'ensemble des codes, je me suis même amusé à la tester pendant une bonne heure. Et conclusion, elle est rapide même très rapide, ce qui est un très bon point, mais surtout elle gère l'ensemble du parc de codes du marché en apportant un format nouveau. Alors je pense la garder et la conseiller autour de moi.

    RépondreSupprimer