31 mars 2014

Une interview de Tidjane Thiam: le conseil de lecture du mois

C'est un vrai génie, franco-ivoirien et formé en France, pays dans lequel il a raflé les prix d'excellence des plus grandes écoles françaises.
Et pays qui n'a pas eu confiance en lui quand il y a recherché un emploi car notre politique d'intégration n'a pas encore atteint nos élites dirigeantes, sauf pour faire élire telle ou telle personne bien entendu ...

Tidjane Thiam a donc du s'exiler outre manche pour trouver du travail et dans ce pays il dirige l'une des plus puissantes compagnies d'assurance du Royaume Uni...
Son regard sur l'économie européenne est très percutant et lucide.  Sa vision de la France, qu'il ne cesse pourtant de couver est aussi très lucide. De quoi justifier la lecture de ce petit bijou publié sur Le Point, qui doit être votre lecture du mois.

Et en particulier ce paragraphe que je reprend intégralement:
"Vous expliquez que la richesse des uns permet aux autres de s'enrichir. En France, on a souvent l'impression que les riches sont devenus bien plus riches, que les pauvres ont vu leur part stagner...
Le postulat de départ est mauvais : il ne faut pas parler de la manière de partager le gâteau, mais plutôt des moyens de le faire grossir. Le problème de la répartition ne se pose qu'après le problème de la production. Les discours généreux qui se traduisent par la précarisation et la destruction du capital humain, je ne les approuve pas. La première forme d'injustice et de violence vis-à-vis des pauvres, c'est le chômage. Donc des pays à chômage fort ne peuvent pas donner des leçons de répartition. Ce discours fondé sur une supposée générosité se traduit par 25 % de chômage des jeunes !
Regardez le dernier rapport Pisa de l'OCDE. En France, l'équité sociale a baissé, elle est bien au-dessous du Royaume-Uni, cet enfer capitaliste ! Sur l'accès au logement, le chômage, les rémunérations, le Royaume-Uni est devant la France.
Promenez-vous dans Londres, on ne croise pas un SDF. Oui, il y a aussi des très riches, mais le 1 % de la population la plus riche paie 30 % de l'impôt sur le revenu, ce qui, franchement, fait du bien aux finances publiques britanniques. Et ce n'est pas ici que des diplômés de l'enseignement supérieur noirs ou maghrébins sont obligés de devenir gardiens de parking..."

Fin de citation ...  Cruel pour notre pays non ?

Un postulat que le monde entier partage pourtant, mais qui n'arrive pas à franchir les frontières de la pensée économique en France.
Comme je l'évoquais ici il y a 1 an et demi, au Brésil sous Lula,  un gouvernement de gauche donc, et bien plus ancré bien plus à gauche que les socialistes français d'ailleurs, ), Le président Lula n'hésitait pas à mettre en avant la réussite suivante selon eux: le fait que chaque chaque jour le pays comptait 2 millionaires de plus. Car il expliquaient que cette envolée des millionnaires expliquait la chute ultra rapide de la pauvreté dans le pays.
A des années lumières de la pensée Hollandiste, et des résultats à des années lumière de ceux de l'actuel gouvernement.



Pour contacter l'auteur:
Suivez Ghislain Moncomble sur Viadeo.          Ghislain Moncomble sur Google+

Ghislain Moncomble Profil Linkedin                     Profil Twitter de Ghislain Moncomble

Ghislain Moncomble sur Facebook

Nouveau:
Via le réseau professionnel français Amplement    et
Via le réseau professionnel avec vidéo Csisimple

Aucun commentaire:

Publier un commentaire