27 nov. 2014

Compétitivité: La chute de l'euro pourrait renforcer la France par rapport à l'Allemagne

Le déficit commercial français reste abyssal, mais les choses pourraient s'améliorer dans un futur proche.
En effet, selon un grand nombre d'économistes, du fait des spécialisations industrielles de la France, notre compétitivité est maximale pour une valeur de l'euro autour de 1 dollar. Ce qui est le cas également pour pas mal de pays européens, dont l'Italie, l'Espagne et la Belgique. Alors que pour l'Allemagne, le taux idéal se situe autour de 1,5 dollars par euro.

Tout dépend des secteurs industriels bien entendu. Par exemple dans l'automobile haut de gamme allemande, un taux de 1,7 ou 1,8 dollars pour 1 euro serait idéal. Tandis que dans des secteurs plus concurrentiels sur lesquels l'industrie Allemande ne peut mettre en avant les aspects luxe, comme dans la chimie, un taux de 1 euro pour 1 dollar serait plus optimal. Comme pour les secteurs industriels français d'ailleurs.
Ce qu'illustre très bien la vidéo suivante.




Or les choses évoluent rapidement, sous l'impact des décisions de la banque européenne ces derniers mois.
Après avoir évolué pendant près de 8 ans à un taux variant de 1,35 à 1,43 dollars pour 1 euro, proche de l'optimum pour l'Allemagne, et du désastre pour la France, et qui se traduit directement dans les chiffres du commerce extérieur de ces 2 pays, la valeur de l'euro est désormais en chute libre.
Elle fluctue ainsi ces derniers jour autour de 1,25 dollars pour 1 euro. Une vraie bouffée d'oxygène pour les exportateurs français.

Pour contacter l'auteur:
Suivez Ghislain Moncomble sur Viadeo.          Ghislain Moncomble sur Google+

Ghislain Moncomble Profil Linkedin                     Profil Twitter de Ghislain Moncomble

Ghislain Moncomble sur Facebook

Nouveau:
Via le réseau professionnel français Amplement    et
Via le réseau professionnel avec vidéo Csisimple

Aucun commentaire:

Publier un commentaire